LE CENTRE DE RECHERCHE

Le centre de recherche international sur les arts et la création «Villa Le Rêve» s’inscrit dans l’idée que la créativité n’est pas réservée aux artistes, mais accessible à tout être humain à qui on permet de s’ouvrir à ses rêves. L’art à la Villa le Rêve se doit d’être au cœur de la ville car il s’inspire de l’environnement dans lequel il est conçu pour donner à voir d’autres dimensions.

Le projet relie le monde de l’art à la recherche et à la création, mais aussi à l’éthique et au politique. Il défend la possibilité de créativité dans tous les domaines par le développement des idées et des projets où la création est le cœur de la démarche.

Villa le Rêve veut être ce lieu d’audace où l’on défriche car l’art et la recherche sont des biens communs vivants donc à entretenir, à enrichir et à développer.

Au cœur d’une réflexion sur les enjeux de notre société, le projet ouvre à une multiplicité de possibilités de recherche impliquant toutes les formes artistiques :

 

  • Concevoir une vision économique basée sur des valeurs éthiques et esthétiques.
  • Faire naître des idées et des collaborations pour être acteur de la société.
  • Permettre à tout habitant de s’impliquer dans des processus de création.
  • Créer un dynamisme d’acteurs engagés dans la ville.
  • Mettre en place des structures innovantes et créatives à partir de réflexions citioyennes.
  • S’interroger sur la ville et son organisation.

DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES GÉOGRAPHIQUES

Le projet du Centre de Recherche International sur les Arts et la Création « Villa Le Rêve » naît à Vence dans le contexte des villes du haut et moyen pays qui développent leur activité économique par un tourisme culturel original grâce à leur patrimoine.

La Villa Le Rêve s’inscrit dans ce cadre à plusieurs niveaux : COMME OUVERTURE SUR L’ART avec ses créations, et ses résidences d’artistes ; COMME RENCONTRE, expérience de l’altérité à travers son centre de recherche et de médiations, car faire du tourisme c’est aussi apprendre ; COMME ENRICHISSEMENT par des activités intellectuelles : colloques, conférences et enseignements ; PAR LA PRISE EN COMPTE DU PATRIMOINE, car la Villa le Rêve est à deux pas de son chef d’œuvre, la Chapelle du Rosaire et du parcours de l’art qui mène à la cité médiévale de Vence ; ENFIN PAR DES ÉVÈNEMENTS CULTURELS : expositions, performances, productions artistiques ; COMME PRODUCTION DE SAVOIRS : publications scientifiques, articles, interventions sur la création et ses enjeux dans la société, qui s’échangent et circulent sur un territoire et qui deviennent « des compétences géographiques ».

On peut ainsi saisir toute l’importance de la forme de tourisme que nous défendons comme mode de production, d’acquisition et de transmission des savoirs. De ces rencontres émerge la production de nouvelles singularités, en même temps que de nouvelles accessibilités, en un mot de l’innovation.

Entre singularité et mondialisation la Villa Le Rêve s’inscrit dans le concept du « lieu mondial » où s’entrecroisent les échelles spatiales, se combinent les différentes échelles de temps, quand le passé se mêle au futur pour inventer un présent multi-temporel : La Chapelle du Rosaire (50 000 visiteurs par an), le musée Matisse de Nice (152 089 visiteurs en 2012), la Fondation Maeght (plus de 200 000 visiteurs par an), la Collection Lambert, la Cathédrale de Vence du XIème siècle avec sa mosaïque de Marc Chagall et les chapelles qui du moyen-âge à aujourd’hui jalonnent le pays vençois sans oublier le centre historique de la Ville.

Cette approche atteste de l’importance des enjeux car les possibilités de distinction combinées avec celles d’une image sécurisée, permettent de développer des stratégies de marketing territorial, avec tous les espoirs que celles-ci génèrent en matière de retombées économiques. Elles sont celles de « l’économie présentielle » qui constate que, par leur présence, les touristes produisent et échangent des richesses. Cette approche est faite pour dévoiler, diffuser et valoriser ce qui relève des savoirs et compétences, afin d’en libérer l’accès au plus grand nombre.

A partir d’une élaboration réfléchie de l’histoire, du patrimoine, des talents et des hommes, ce projet conçoit une articulation originale dans un ancrage local et en pointe internationale. Ainsi il crée pour Vence un modèle innovant qui relie et articule les potentiels créatifs de la Ville.

A la confluence de l’art, de la recherche, de la médiation et de l’interaction, le centre de recherche se donne pour objectif d’interroger les enjeux de la création et ses formes de production dans toutes les sphères de la société : l’éducation, le soin, le management… l’école, l’entreprise ou la ville…

 

Conçu selon divers formats et temporalités, le projet tourne autour de quatre axes principaux :

LA CRÉATION

« L’UNIVERS DE MATISSE » accueillera des résidences d’artistes pour soutenir la jeune création contemporaine. Les artistes y mèneront leur travail et réaliseront un projet où la recherche contemporaine sur de nouvelles formes sera valorisée ;

« LA GALERIE », espaces intérieurs, extérieurs et hors les murs, accueillera des expositions, des installations, du land art… d’artistes émergents et d’artistes reconnus ;

« LA SCÈNE » accueillera des spectacles vivants, des concerts, des performances, des événements multimédia, des productions artistiques hybrides.

LA RECHERCHE

Des recherches seront menées sur les enjeux de la création contemporaine et ses formes de production dans notre société. Le conseil scientifique du centre « Villa le Rêve » a l’originalité d’être composé de chercheurs-artistes reconnus dans les deux disciplines ;

Une étude sera menée sur l’art et la création avec l’université de Nice Sophia-Antipolis et plusieurs laboratoires de recherche européens avec des publications sur le sujet ;

Des enseignements universitaires sur l’art et le patrimoine, sur le management de l’art et le tourisme culturel seront dispensés par l’Institut d’Administration des Entreprises de Nice ;

Des master classes ouvertes au public, seront animées par des professeurs d’universités étrangères (Copenhague, Stockholm, Florence, New York…) et des artistes internationaux.

« LA PLATEFORME », notre structure d’accueil internationale accueillera des cycles de conférences, colloques et séminaires sur l’art et la création.

LA MÉDIATION

« L’ATELIER » sera le lieu des médiations thérapeutiques, éducatives et didactiques en direction des enfants, des adolescents, et d’un public adulte.

Le programme des médiations sera évalué par l’équipe scientifique du centre et les laboratoires qui nous accompagnent. Vence devient ainsi le laboratoire en temps réel d’un réflexion scientifique.

L'INTERACTION

« LA VERRIÈRE », espace d’interactions plurielles avec le public, accueillera quotidiennement des visiteurs. Un concept qui relie restauration, librairie, boutique, discussions, causeries et évènements, lieu de culture, de saveurs et d’objets, ouvert à tous.

Ce lieu, en interaction avec la politique de la Ville et la politique éducative de Vence, permettra de développer le Projet Educatif de Territoire : Art, Langage et Créativité.